lundi 28 juillet 2008

La rapport HUI/Gold au plus bas

L'indice HUI (Amex Gold Bugs Index) qui représente l'ensemble des actions aurifères, est à son plus bas relativement à l'or, et ce depuis 2005 (non représenté sur le graphique ci-dessous).

Les actions aurifères sont loin d'attirer le gros des investisseurs particuliers et même institutionnels. La hausse de l'or ne génère pas jusqu'à présent un intérêt similaire sur les actions du secteur.

Il serait donc tentant d'affirmer que l'or métal est le seul refuge et que les actions aurifères sont quant à elles entrainées par la chute du marché action, et donc ne présentent aucun intérêt

Et pourtant, historiquement les actions aurifères ont bénéficié d'un effet de levier par rapport au cours de l'or. Cela a été le cas en 2002, puis en 2003 et 2005 (voir graphique ci-contre de Zeal LLC). A moyen terme , les actions aurifères amplifient la hausse de l'or et ceux qui ont investi dans ces sociétés dès le début des années 2000 savent de quoi je parle (mais ils sont rares).

Depuis Mai 2006 par contre, les actions aurifères ont sous-performé l'or, si bien que nous sommes actuellement à un niveau extrêmement bas.

D'après moi, cette sous-performance est à rapprocher du ratio Gold/Oil qui vient justement de connaitre un violent de rebond. (voir ci-dessous)

En effet tant que l'Or sous-performait les matières premières industrielles et énergétiques (et en premier lieu le Pétrole), les coûts supporté par les compagnies minières aurifères les empêchaient de profiter intégralement de la hausse de l'or.

De plus, avec la raréfaction du crédit (nécessaire au développement de ces sociétés) et le caractère "marginal" de l'investissement aurifère dans la communauté financière, toutes les sociétés ont été entrainées dans cette sous-performance, quelque soient leurs fondamentaux.

Cependant, avec la multiplication des signes de ralentissement économique et surtout la confirmation de la nature "financière" des problèmes actuels, le "flight to quality" va se poursuivre, ce qui va permettre aux métaux précieux de sur-performer les métaux de base, l'énergie et les matières agricoles. Cette tendance est déjà perceptible dans le graphique comparant les principales matières premières (Voir Article). Les actions aurifères seront les premières bénéficiaires de ce mouvement. Par ailleurs le rebond des marchés actions qui finira par arriver à l'automne profitera énormément aux actions aurifères (on pourrait retrouver alors une correlation entre les aurifères et le marché action à ce moment, similaire à celle de fin 2005-début 2006)

Le moral extrêmement pessimiste des investisseurs dans les actions aurifères est un autre indice de retournement imminent.

Au début du mois de Mai, j'ai déjà conseillé de se repositionner sur l'or et particulièrement sur les actions aurifères. Ce conseil a été payant lors du mini-krach causé par Fannie et Freddy. Les gains ont depuis en partie été effacé, mais pas intégralement. Il y a donc une opportunité supplémentaire de se positionner

Relativement à l'or, l'occasion est encore meilleure.

Prochainement je m'attacherai à distinguer quelques sociétés particulièrement intéressantes.





2 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous dites : le rebond des marchés actions qui finira par arriver à l'automne.

Quels éléments vous permettent de prévoir ce rebond, d'autant que nombreux sont ceux qui prévoient pour 2009 d'atteindre les plus bas de 2003 ?

Merci

Alex Kerala a dit…

Je pense qu'il y aura un rebond "technique" avant la fin de l'année et celui-ci pourrait durer quelques mois.

On ne descend jamais en ligne droite.

Par contre, d'ici là, on risque d'avoir un mini-krach.

Les banques n'ont plus une seule once de crédibilité.