lundi 22 août 2011

Le point sur mes positions actuelles


J'ai été assez silencieux sur le blog  ces derniers mois , en raison d'un emploi du temps assez chargé (certains m'ont même réclamé, à mon grand étonnement), mais je continue à être actif sur le terrain du trading.

L'année 2011, après des débuts difficiles en Janvier-Février, s'annonce comme une très bonne année pour le fond que je gère.
Pour 2011 YTD("Year to Date" ) la performance de mon portefeuille est à ce jour de 15%.

Depuis la fin de semaine dernière j'ai allégé mes positions baissières sur les indices CAC, IBEX et MIB.
Ces positions ont été très profitables jusqu'à présent et ce n'est peut-être pas fini, mais j'ai pris la précaution de prendre régulièrement des profits, même si cela limite un peu la performance. Le marché est extrèmement volatil actuellement donc il est impératif de réduire la voilure.

Jusqu'à la mi-Juillet j'avais une exposition assez monstrueuse pour jouer la baisse mais je l'ai réduite au fur et à mesure de cette baisse depuis lors.
Donc on pourrait dire que même un "Bear" comme moi a été surpris par l'intensité de la baisse. (j'aurais pu gagner encore beaucoup plus)
Mais cela a quand même été très profitable. Je ne vais pas me plaindre, surtout quand je vois le carnage autour. Ma position était la bonne et elle a payé. Et encore une fois la gestion du risque n'est pas un vain mot pour moi.

Actuellement je suis complètement sorti de ces positions baissières (temporairement), car je pense qu'il va y avoir un rebond au moins jusqu'à Jackson Hole (la conférence des banquiers centraux) en fin de semaine.

Par contre je garde toujours mes positions sur l'Or et l'Argent physique (là aussi très payantes) et surtout sur les actions de mines d'Or et d'Argent. J'ai même un peu renforcé ce dernier segment. Les mines ont encore beaucoup à rattraper sur les métaux sous-jacent. La situation actuelle n'est pas durable. Le rattrapage risque d'être violent. Il y a donc une opportunité.

Quelques unes de mes positions où j'ai été acheteur depuis un certain temps.
Par ordre d'importance : Auplata, Euro Ressources (et oui, encore actionnaire...), Minefinders, Avocet Mining, Fresnillo, Iamgold, Le tracker GDXJ, Hochschild Mining,  Yamana Gold, Silver Standard Reserve.

Allocution de Charles de Gaulle sur le Dollar et l'Or en 1965

Hugo Chavez a  annoncé il y a quelques jours qu'il voulait rapatrier l'or des réserves du Vénézuela des banques occidentales vers son propre pays.

Ce n'est pas anodin et il y a déjà des précédents historiques.

De Gaulle a fait le discours ci-dessous en 1965, puis il a demandé que ses dollars soit converti en Or quelque temps plus tard. Ensuite Nixon  en a fini avec la convertibilité e 1971. "Le roi était nu" comme on dit.

Aujourd'hui, l'importance de la déclaration de CHavez se fait dans un contexte où les Bullion Banks ont vendu à découvert l'or qui était en leur possession.

Que va-t-il se passer en cas de demande de livraison de physique ?

mardi 2 août 2011

Bulle(s) immobilière(s), une comparaison



Source: Realty Bubble Monitor

>

Realty Bubble Monitor looks at the Housing markets in English speaking nations — US, UK, Canada and Australia.

Canada’s Housing is now 32% above trend, just a tad below the 35% mark upon which the USA bubble burst.

Australian median home prices had already detached from the long term Price/Family-Income ratio of 3.2 way back in 1997. The onset of record low interest rates shortly thereafter enabled consumers to buy more expensive Existing Homes w/o increasing their mortgage payments. Subsequent irrational exuberance swept the Price/Family Income ratio to an unsustainable bubble high of 4.8 in 2007.

UK average home price has also detached from its long term Price/Family-Income ratio of 2.0 way back in 1997. The onset of record low interest rates shortly thereafter enabled consumers to buy more expensive Existing Homes w/o increasing their mortgage payments. Subsequent irrational exuberance swept the P/I ratio to an unsustainable bubble high of 4.9 in 2007.

Canadian average home price moved away from long term Price/Family-Income ratio of 2.7 in 2002. P/I ratio hit a bubble high of 3.6 in 2011.

United States had record low interest rates coming out of the 2001 Recession enabled consumers to buy more expensive Existing Homes w/o increasing their mortgage payments. Added to pent-up demand, this caused median price to rise above the long term Price/Income ratio of 1.8 starting in Y2k. As lending standards dissipated, irrational exuberance took the P/I ratio to an unsustainable bubble high of 2.8 in 2005






"