mardi 13 novembre 2007

Vive les baissiers sur l'or !

Je les trouve excellent tous ces baissiers sur le forum Gold : ils sont un indicateur super haussier d'un point de vue contrarien (qui est très efficace, vérifiez)

Pour ma part je reste vraiment très "Zen" en ce moment avec mes positions sur l'or et je ne suis pas près de vendre.
J'ai déjà vécu la hausse de 2005 qui a culminé en Mai 2006 par une forte chute puis la longue consolidation. (cf mes posts depuis 2005). Mais la patience a été récompensée cet été avec une explosion spectaculaire qui a reconfirmé la tendance et a même commencé à attirer un peu plus l'intérêt des investisseurs particuliers.
Il ne faut pas négliger cette explosion des résistances qui a eu lieu.

Et surtout, si l'on m'avait dit au mois de juillet que le cours de l'or serait à 800$ en novembre, j'aurais signé des deux mains tellement la consolidation de 2006-2007 a été longue et difficile.

La baisse brutale que nous avons vécu hier n'est qu'un épisode de plus dans un marché haussier de l'or SECULIER.
Nous en avons encore pour au moins pour 5 ans de hausse à mon humble avis. Nous ne sommes qu'à mi-parcours dans cette hausse.

Sur le court terme, je ne sais pas combien de temps va durer la correction mais je rappelle quand même à titre d'exemple que le 20 avril 2006 il y a une chute aussi brutale de plus de 4% à 611 qui a été suivie par une hausse de 15% au cours du mois suivant.

Bon, évidemment, si vous êtes Court-Termiste, ou Day Traders, désolé pour vous, vous êtes arrivé un peu tard et vous allez (peut-être) souffrir quelque temps. Il faut savoir que l'or est un placement sûr à long terme mais volatil à court terme.

Pour vous refaire je vous conseille les valeurs aurifères qui ont énormément de retard à rattraper sur le cours de l'or : elles sont très loin d'être surévaluée ou surachetée, en particulier les petites sociétés.

En France il y a Auplata et Euro Ressources qui sont toutes les deux attractives parcequ'elles sont sous-valorisées. parcequ'elles ont un fort effet de levier sur l'or, et qu'en plus elles sont éligibles au PEA.

Aujourd'hui, personne n'a envie de s'y risquer (comme sur beaucoup de Small Cap) et elles n'ont quasiment pas suivie le dernier mouvement haussier de l'or. Mais la situation est tout près de changer et le rattrapage sera violent.

Il faut rappeler que les actions du secteur aurifère sont corrélées avec le cours de l'or et non avec les marchés actions. A court terme elle peuvent donner l'impression inverse, mais c'est une impression trompeuse. (cela est vérifié statistiquement sur de longues périodes historiques)

Personnellement, je suis positionné sur les deux (ainsi que d'autres étrangères) mais avec une prédilection cependant pour Euro Ressources (EUR), parcequ'elle a un historique plus long, et donc des risques mieux identifiés et une meilleure prédictabilité de ses futurs résultats, pour peu que l'on se penche sur ses comptes. Et surtout elle a subit une consolidation longue qui lui donne une valorisation attractive. Sans compter que graphiquement elle est un cas d'école.
Profitez de la dernière consolidation pour acheter.

Auplata est mieux valorisée et donc un peu moins attractive.

Pour un faible pourcentage il y a aussi l'Or physique, mais 7% de taxes à l'achat en France ça fait beaucoup je trouve

Autre idée : les pièces d'Argent (mais ça fait du volume...)

Et si l'on veut jouer les devises, le Yen.(contre USD et contre EUR)

Cela va sans dire qu'à quelques exceptions près je ne vois rien de bon sur les marchés actions : au mieux une faible hausse, et au pire ...

Si ce post vous a plu, je développerai l'argumentaire sur l'or avec les évolutions récentes.(Subprime, Yen Carry Trade, Credit Crunch et politique monétaire)

Merci pour votre attention.

jeudi 8 novembre 2007

High Up there



















Record highs are getting broken everyday with the Gold price.
Yesterday's high was 845. Today's latest price is 838.

Journalists and market participants are wondering : is it going to last ? or how far will it go ?

In the short term, I don't know : markets are so unpredictable.
I know that for sure. As I know now that it is not necessary to predict the future in order to make money.

In the longer term, I am pretty confident that Gold will go higher, just because of its correlation with Oil ,and its inverse correlation with the Dollar and the Stock market.

Two or three years from now, Gold will probably be higher, and that's all that count for my little investment, because this is when my Gold Royalties will probably reap the biggest reward.

I would prefer if it happened earlier because I need a validation of my strategy before the end of the year. But this is irrelevant to the bigger picture.

Right now, I am excited by the rise of the gold and frustrated at the same time because my investment has not followed as much.

vendredi 2 novembre 2007

Que cache la crainte du "credit crunch" ?

Je pense que la plus grosse crainte qui a provoqué la baisse hier c'est celle du "Credit Crunch". Apparemment la crise du sub.prime est en train de s'étendre à d'autres tranches obligataires mieux notées (même des Triple A) et fragilise énormément tout le système bancaire et sa capacité à financer l'économie.


En réalité c'est bien peut-être pire que l'inflation (c'est en tout cas ce que pensent les économistes US en charge, et H.elicopter Ben, en tête)


Vue la politique monétaire US : tout risque perçu de credit crunch, se transformera tôt ou tard en injection de liquidité et/ou de réduction des taux, et donc bien évidemment en inflation.


On est entré dans une spirale infernale au niveau monétaire.


La prochaine étape c'est la stagflation : c'est à dire que l'activité économique se ralentit inexorablement alors que l'inflation continue d'augmenter.


Depuis 20 ans on avait réussit à éviter cette combinaison "vicieuse" à force de politique monétaire "rigoureuse" : rappelez-vous les décisions de Paul Volcker à la Fed et en France le tournant de la rigueur en 1983 et du franc fort sous l’égide de Pierre B.érégovoy.


Toutes ces décisions impopulaires à priori sont finalement venues à bout de l’inflation.

Mais avec le temps, le consensus s’est effrité, particulièrement en France, car en Allemagne la lutte contre l’inflation est quasiment synonyme de démocratie car l’est l’hyperinflation qui a amené H.itler au pouvoir dans les années 30.


Aux Etats-Unis, le problème est encore différent et ce pays comme la France est tenté par une politique monétaire laxiste.


Mais il l’est d’autant plus qu’il détient la monnaie de réserve du monde entier et peut donc facilement exporter ses problèmes chez les autres.


Cependant, à force de tirer sur la corde, tout cela va se retourner contre eux.

L’économie américaine n’est plus aussi prépondérante, et le monde pourrait très bien se passer du dollar comme monnaie d’échange.


Surtout, puisque le problème est aussi politique, les Etats-Unis sont aujourd’hui très contestés à cause de leur interventionnisme forcené.

Si ils s’attaquent à l’Iran, ce sera le coup de trop et je n’ose en imaginer les conséquences au Moyen-Orient, mais surtout pour l’économie américaine et le dollar.