lundi 30 juin 2008

Lundi banal pour semaine cruciale


Edito de la semaine
Même si ce Lundi a été en demi-teinte avec une hésitation palpable, cette semaine risque d'être très importante à plus d'un titre.
Dans tous les cas on aura beaucoup de volatilité.
Comme je l'écrivais la semaine dernière, on risque d'avoir de nouveaux excès sur le cours du pétrole mais aussi peut-être une correction pour finir.

D'autre part les indices actions se trouvent sur des niveaux de support importants, mais potentiellement fragile avec de très mauvaises nouvelles venant des Etats-Unis sur le front du crédit.

Néanmoins, cette semaine, c'est au tour de la BCE de donner le ton, Jeudi, avec la décision sur les taux d'intérêt.
C'est en effet d'Europe que le signal va être donné cette semaine à mon humble avis.

"Tricky Trichet" comme il est maintenant surnommé par les anglo-saxons va-t-il s'en tenir à son idée de relèvement des taux, ou va-t-il flancher pour éviter de donner un nouveau mauvais signal au marché ?

En fait il y a très peu de suspense car il est largement acquis que la BCE relèvera ses taux, et cette hausse est intégrée dans les cours. Or, les banques centrales ont horreur de prendre les marchés par surprise, sauf si les circonstances sont graves et que l'on veut "choquer" le marché pour le remettre dans le bon sens.

C'est pourquoi on ne peut pas tout à fait exclure une décision de non-relèvement des taux, qui re-donnerait un coup de boost au dollar contre l'euro et provoquerait un rally sur les actions, mais aussi une hausse de l'or en euros, qui se situe déjà en embuscade (cf graph ci-dessous)

Car la situation est décidément critique avec l'accumulation de mauvaises nouvelles qui pourraient faire basculer les marchés dans une chute libre, alors que les opérateurs viennent de réaliser le pire mois de Juin depuis des lustres (depuis les années 30, en fait)

On est déjà proche de la capitulation, ce qui peut fournir des arguments pour un rebond, mais on est aussi proche d'une chute encore plus grande.

Dans ce contexte la BCE pourrait être tentée de se contredire et ainsi de donner un puissant signal haussier pour l'or. Car il ne faut pas croire que seule la baisse du dollar est le moteur de la hausse de l'or. Les métaux précieux s'apprécient actuellement contre toutes les devises, pas seulement le dollar.

Mais encore une fois un statut quo de la BCE n'est pas le scenario le plus probable à court terme pour l'instant, juste une possibilité.

En ce qui concerne mes trades : après quelques prises de bénéfices, je garde 80% de ma position sur les aurifères qui ont sur-performé ces derniers jours mais n'en ont peut-être pas fini de monter. Par contre je réduis quelque peu ma position en Put sur le CAC, qui est gagnante mais qui pourrait se retrouver menacée, en cas de rebond. A plus long terme par contre je suis toujours baissier sur les indices actions.

Il s'agit comme toujours de gérer le risque et de ne pas être trop gourmand sur le court-terme.

Mais je répète que les actions aurifères ont actuellement le meilleur ratio bénéfice/risque, dans tous les cas de figure (rebond des actions ou pas, hausse de l'or ou pas).

Euro Ressources (EUR) en particulier se situe à une charnière. Qu'elle franchisse l'obstacle maintenant ou pas, il sera intéressant de la suivre cette semaine. Pour un Lundi, elle s'est plutôt bien comportée.

Aucun commentaire: