mardi 3 juin 2008

Bernanke continue de parler "dur" sur le dollar

mais ses actions contredisent ses paroles. Source : "Bernanke defends the dollar"

La FED comme le secrétaire au trésor Paulson, prétend défendre le dollar, mais tous ses actes vont dans le sens contraire.

En l'occurence, je dirais même que le fait qu'il parle du taux de change du dollar (alors que c'est normalement le trésor qui s'en occupeà donne même une impression de mesures désespérées.

Il est très intéressant de faire la part entre le discours et les actes, lorsque l'on étudie les déclarations d'un organe aussi politique que la FED.

Les deux (discours et actes) ont un rôle à jouer pour la direction de la FED, mais lorsque le décalage est trop grand entre les deux, il faut vendre au moment des paroles qui font remonter temporairement le dollar, et acheter au moment des actes qui produisent inévitablement une rechute.

En résumé, cela signifie vendre du dollar aujourd'hui pour le racheter fin octobre (décision sur les taux)
(ou bien : acheter de l'or aujourd'hui pour le revendre fin octobre.

Aucun commentaire: