vendredi 13 juin 2008

La Chine est une île...

C'est l'une des observation de la très riche étude géopolitique chinoise de Georges Friedman, cité par John Mauldin.

Comme je m'intéresse de près au rôle de la Chine dans la situation économique actuelle, j'ai trouvé très intéressant cette étude qui permet de regarder un peu plus à long terme.

L'auteur montre comment la chine "géopolitique" est en réalité un territoire homogène densément peuplé par l'ethnie Han, traversé de rivières et propice à l'agriculture intensive.
Autour, les déserts, les montagnes et les mères constituent des obstacles importants, qui en font une île. Mais ces obstacles ont pourtant été utilisés par les envahisseurs de la Chine par le passé. Les turco-mongols tout d'abord venant du nord et de l'ouest pendant des siècles,
puis les occidentaux plus récemment (au 19ème siècle) dans les zones cotières, qui ont fragmenté l'unité de "l'île" en opposant les côtes à l'intérieur.


Georges Friedman montre comment Mao a atteint l'objectif de l'unité chinoise et également reconquis les zones tampons de l'ouest et du nord jusqu'aux frontières actuelles (le Tibet est une de ces zones tampons)

Cela montre aussi pourquoi la principale menace géopolitique d'aujourd'hui se situe au niveau naval (l'US Navy) et pourquoi l'enjeu de Taiwan est si important

Quant à l'ouverture récente de la Chine à l'économie mondiale initiée par Deng Xiao Ping, et sa transformation en atelier du monde, elle risque de nouveau de fragmenter l'unité géopolitique de la Chine car elle rend le pays dépendant de ses clients et augmente la fracture entre les côte et l'intérieur.

Deng's gamble is being played out by his successors. He dealt the hand. They have to play it.

The question on the table is whether the economic basis of China is a foundation or a balancing act. If the former, it can last a long time. If the latter, everyone falls down eventually. There appears to be little evidence that it is a foundation. It excludes most of the Chinese from the game, people who are making less than $100 a month. That is a balancing act and it threatens the first geopolitical imperative of China: protecting the unity of the Han Chinese.


Pour ma part, je pense que la Chine est certes potentiellement instable dans la situation actuelle, mais que son développement actuel reste néanmoins impressionnant, puisqu'il dénote une capacité de vision à long terme, en ce qui concerne les infrastructures, l'acquisition de matières premières , et la montée en gamme de la production manufacturière.

La pression actuelle sur le système financier américain, peut certes se retourner contre la Chine (baisse ou rupture des échanges commerciaux), mais le pays me semble bien préparé y compris par sa gestion économique et financière, comme j'essaierai de le montrer dans de prochains posts.

Voici le lien pour l'étude complète




Aucun commentaire: