mardi 24 juin 2008

Retour sur les pronostics



Le 14 Mai, j'écrivais :

"Je pense que la correction actuelle de l'or sera bien plus courte que celle de 2006-2007, qui avait pourtant commencé par une très forte baisse en Mai 2006, comme celle que nos venons de vivre.
Mine de rien, la hausse des matières premières ne cesse de s'amplifier, avec le pétrole en tête.
Étant donnée la corrélation entre l'or noir et l'or jaune, on devrait toucher la fin de la consolidation du métal jaune entre fin Mai et mi-Juin, car à ce moment là, le ratio Or/Pétrole sera à un plus bas historique, et ne pourra que rebondir."


Je confirme aujourd'hui ce pronostic.
Le point bas a déjà été atteint au début du mois et les vélléités baissières ultérieure ont été à chaque fois contrées. Le ratio Gold/oil est en train de se retourner, en partant d'un point très bas.
Quant au dollar il a connu un rebond avec très peu de conviction et la prochaine marche dans le sens de la descente est extrêmement pentue

Les officiels soutiennent le dollar à bout de bras devant l'avalanche de mauvaises nouvelles.

Nous sommes en effet toujours dans une période où ce sont les discours qui essaient de contrôler le marché. Mais ils "essayent" seulement.

Pour moi, la toute récente attaque sur l'Or, couplée à un massacre sur les valeurs aurifères (une véritable capitulation) est la dernières confirmation qui manquait avant une nouvelle phase de hausse.

N'oubliez pas que malgré ses beaux discours sur le dollar fort, Bernanke est plus que jamais au pied du mur.
Les nouvelles provenant du secteur du crédit sont alarmantes (voir mon blog pour plus de détails :"Credit Crunch"), et la FED a imprudemment parié le langage seul pour lancer un rebond du dollar.

Il s'agit d'un coup de poker à haut risque.
Et cette semaine la FED doit montrer son jeu.

Au delà des paroles, il est évident pour qui veut bien analyser l'année écoulée qu'au moindre pépin la FED devra agir et se contredira en injectant de nouvelles liquidités.
Ne vous laissez pas avoir par les baissiers sur l'Or.

Je commence à bien connaitre leurs arguments et c'est chaque fois la même chose avant un nouveau mouvement de hausse de l'Or. A chaque fois on a droit à un discours qui pointe les risques d'inflation, mais en craignant par dessous tout une déflation du prix des actifs. C'est un discours extrêmement confus (à dessein) qui embrouille énormément les investisseurs.

Pour prendre de bonnes décisions, il faut ignorer les discours et "le bruit" et se concentrer sur les actions passées et présentes.

Ce qu'il faut aussi remarquer c'est que la période estivale, qui est mauvaise pour l'Or d'un point de vue saisonnier, freine de moins en moins la hausse de l'or année après année.

En général, le point bas se situe entre Juin et Octobre, mais l'année dernière c'était fin Juin, et je pense que cette année le point bas se situera avant début Juin, puisque le point bas s'est situé début Mai, et je ne penche pas qu'il sera enfoncé cet été..

Ceux qui attendent Juillet se trompent à mon avis.
La profusion de sentiment baissier sur l'or me confirme dans cette idée, d'un point de vue contrarien.
C'est maintenant une des dernières occasions pour acheter en dessous de 900 dollars l'once, ou 600 euros.

Car je pense que la hausse en de l'once exprimée en euros sera aussi substantielle. La FED ne sera pas la seule à se contredire. La BCE aussi se lancera à la poursuite de la FED pour dévaluer, malgré son discours de faucon sur l'inflation.

Quant aux valeurs aurifères, je pense que nous sommes à la veille d'un rally haussier monumental qui en surprendra plus d'un.
Qui ose investir dans les minières dans le contexte actuel ? Tout le monde est persuadé que seul l'or physique peut servir de protection.
Je me permets de m'inscrire en faux.

L'investissement dans les actions aurifères est aujourd'hui le pari contrarien par excellence, et dans le contexte actuel il offrira un levier énorme sur la hausse de l'or. J'en reparlerai prochainement

Bon trade

3 commentaires:

sansimp a dit…

Bonjour,
Je vous cite : "En général, le point bas se situe entre Juin et Octobre, mais l'année dernière c'était fin Juin, et je pense que cette année ce sera début Juin.

Ceux qui attendent Juillet se trompent à mon avis."

Etant donné que nous sommes le 24 juin, pouvez vous reformuler vos propos ?
Ceux qui attendent une forte correction risquent de se tromper... N'est-ce pas plus juste ?

Cordialement

PA

Alex Kerala a dit…

Je voulais dire que ceux qui attendent un point bas ( à l'intérieur de cette phase de correction) en Juillet se trompe.

A mon avis, le point bas a déjà été atteint début Juin.

Depuis les correction se sont faite à des niveaux plus élevés.
Le point est toujours début juin, et le restera à mon avis.

sansimp a dit…

Merci pour votre réponse. Nous allons vite être fixé !