lundi 26 mai 2008

Quelles prévisions des "insiders" pour l'or en 2009 ?

A l'occasion d'un grand raout, les industriels et spécialistes de l'or, font leurs prévision.

Réunis la semaine dernière au Pérou - cinquième producteur mondial d'or - pour le huitième symposium international ils sont optimistes : selon eux, l'once de métal jaune devrait dépasser les 1000 dollars en 2008 et 2009. Les analystes du secteur estiment en effet que la tendance de l'or est à la hausse. La flambée du pétrole, l'inflation et la baisse du dollar constituent selon eux les principaux facteurs conduisant au niveau actuel des cours.

A noter parmi les participants au symposium : Barrick Gold (Canada), Newmont Mining (USA) ou Gold Fields (Afrique du Sud) mais également Shanghai Gold Exchange (Chine).

Pour rappel, l'once d'or qui a passé pour la première fois la barre des 1.000 dollars le 17 mars dernier, valait 397 dollars en 2006 et seulement 250 en 2.000. Selon des experts, la Chine apparaît comme un des moteurs de la hausse actuelle du cours de l'or, laquelle serait liée à une augmentation constante de la demande.

Le Britannique James Burton, directeur général du conseil mondial de l'or l'a affirmé dès l'ouverture du symposium : pour lui, l'avenir du marché mondial de l'or s'avère "solide et juteux".

Philip Klapwijk, le président exécutif de Gold Field Minerals Services (Afrique du Sud) :

"L'or connaîtra une autre expansion cette année, en passant la barre des 1.000 dollars l'once. En 2009, la hausse se poursuivra et laissera place au second trimestre à une baisse. Il est très probable que le prix en 2010 soit inférieur à 2009 et que cela dépendra de la tenue du billet vert. Quant à la production mondiale d'or, elle est stable, car s'il existe une tendance à la baisse en Indonésie et en Russie en revanche au Brésil et en Afrique Occidentale la production augmente."


Selon Greg Barnes, le directeur de TD Newcrest de Canada :


"l'or passera au dessus des 1.000 dollars cette année, poussé par le prix du pétrole, l'inflation et la faiblesse du dollar".


Certains s'avèrent être plus qu'optimistes, son avis ne recueillant pas toutefois l'unanimité des spécialistes : selon Trevor Turnbull, directeur des marchés de l'or et métaux précieux de Scotia Capital (Canada), l'once d'or pourrait même atteindre 1500 dollars en septembre prochain à cause de divers phénomènes spéculatifs.

Maw Layton, un analyste de Macquarie Bank (tiens, encore eux), a insisté que


"le rôle de la Chine, a été un facteur décisif dans la hausse de l'or, ce pays étant passé de 25% à 60% de la demande mondiale. C'est la Chine qui soutient la hausse et le prix moyen de l'once d'or sera d'environ 927 dollars cette année, de 1.100 dollars en 2009 et retombera à 1.000 dollars en 2010.


A noter toutefois que plus de 10% de l'offre mondiale d'or provient des mines chinoises. La Chine a ainsi extrait 276 tonnes du précieux métal en 2007, devenant même le premier producteur mondial d'or, ravissant la tête du classement des producteurs d'or à l'Afrique du sud, qui n'avait pas été détrôné depuis 1905. Elle obtient cette place grâce à une augmentation de sa production de 12% sur un an.

De son côté, l'Afrique du sud n'a extrait que 272 tonnes d'or l'an dernier, sa production reculant ainsi de 8% sur un an. Si plusieurs accidents et grèves ont perturbé la production l'an dernier, ces phénomènes conjoncturels ne viennent que conforter une situation de long terme. Les mines sud-africaines sont en effet en déclin depuis cinq ans, après avoir produit jusqu'à 1000 tonnes d'or en 1970.

Le directeur de BMO Nesbitt Burns, William Smith a souligné pour sa part :


"La croissance des fonds d'investissements basés sur l'or qui connaissent une expansion rapide depuis 2004. Le succès des ETF basés sur l'or, qui a commencé en 2004 avec un volume de deux millions d'onces atteint 30 millions aujourd'hui, affirme le spécialiste."


Le GFMS - institut londonien indépendant, dont les recherches sur l'or font autorité sur les marchés - prévoit quant à lui que le cours de l'or devrait atteindre les 1000 dollars l'once cette année, après une légère correction à venir. L'an dernier, les prix de l'or ont déjà bondi de plus de 30%.

Source : AFP, Reuters



Aucun commentaire: