samedi 31 mai 2008

De nouvelles secousses à venir ?


Des analystes d'UBS ont déterminé que la prochaine journée de haute tension pour les marchés sera celle du 18 juin. Selon eux, cette date entre en conjonction avec des événements clés sur l'International Money Market (IMM), une division du Chicago Mercantile Exchange.

L'IMM traite principalement des futures sur devises ou taux d'intérêt dont les règlements sont typiquement fixés à des dates précises, les « IMM dates ». Le 18 juin prochain est celle qui verra l'échéance des contrats futures sur les dépôts en dollars en dehors des Etats-Unis, de même que les contrats basés sur les taux interbancaires (Libor).

Tous les 3 mois, ce marché s'est tendu à une vitesse vertigineuse. La date fatidique est riche en rupture de règlements, principalement sur les comptes que détiennent les banques au sein de banques étrangères. Au vu de ces ruptures, ces dernières prennent vite la décision de réduire les prêts aux banques incriminées. L'IMM traite aussi les 62 000 milliards de USD de contrats CDS qui permettent aux investisseurs de se couvrir contre le défaut de paiement d'une dette d'entreprise. Ces contrats ont leurs échéances fixées le 20 du dernier mois de chaque trimestre. Prochaine échéance : le 20 juin. Les jours qui précèdent sont toujours agités, particulièrement pour ces banques qui ont montré des défaillances dans leurs règlements. Elles voient leurs appels de marge augmenter, les forçant à vendre des actifs dans l'urgence. Le mois de mars a connu une pression inédite sur le marché des CDS.

Pour vérifier, procédons à un petit retour en arrière. Le 14 septembre, Northern Rock dévisse de 32 % après avoir demandé une aide d'urgence auprès de la Banque d'Angleterre. Le 12 décembre, les banques centrales annoncent leur plus grosse action concertée depuis le 11 septembre 2001. Le 14 mars, la Fed sauve in extremis la banque d'investissement Bear Stearns.

A méditer...

Source : d.cash

Aucun commentaire: