lundi 15 septembre 2008

Résumons-nous : les victimes du week-end

1. Lehman Brothers fait banqueroute parcequ'aucun des acquéreurs potentiels n'a voulu y toucher de près ou de loin
2. Merrill Lynch est forcé de trouver un acheteur, et Bank of America se dévoue à la demande de la FED
3. AIG est en extrême difficulté.


Tout cela en un week-end et seulement une semaine après la nationalisation de Fannie et Freddie.


Dans le même temps, le gouvernement US montre ostensiblement, qu'il n'a pas utilisé de fonds publics pour renflouer ces institutions.

En faisant cela, il essaie de contrebalancer le message qui a été envoyé la semaine dernière.

Les marchés bien évidemment réagissent mal car ils ont été lâché dans le vide.

Mais ne nous trompons pas, le Trésor et la FED contrôlent toujours le jeu. ils veulent juste varier leur politique pour entretenir la confusion.

Même si ils n'interviennent pas en finançant un rachat , ils interviennent d'une autre façon : injecter des liquidités, en cas de panique inter-bancaire (cf l'annonce de la BCE)

Mais ce sont juste deux méthodes différentes pour un même résultat final : dévaluation du dollar, et des monnaies papier en général.

Quand la poussière sera retombée, j'ai l'impression que l'on aura un retour en flêche de l'inflation.

Encore une fois : la baisse des matières premières est un faux signal.
La volatilité est beaucoup trop forte pour fournir un indice valable de la direction qui sera prise à moyen terme.

1 commentaire:

toti a dit…

un autre article interessant sur le meme theme (dans un blog deflationiste)

En gros la fed ne veut pas sacrifier le dollard tout de suite et garde des munitions pour plus tard. Elle utiliserai l'inflation pour eponger la dette qu une fois au fond du trou.

=> une premiere phase deflationiste, suivie par une deuxieme phase tres inflationiste.


http://tropicalbear.over-blog.com/article-22805419.html