mardi 9 septembre 2008

Le dollar, dans une santé éclatante ?


Il semble que les cours actuels du dollar (depuis quelques semaines) semblent totalement déconnectés de la réalité économique, puisque le dollar continue son rebond malgré le sauvetage in extremis de Fannie Mae et Freddy Mac, qui aura un impact très lourd sur les déficits US.

Mais il y a aussi tous les signes qui proviennent du monde entier.
Voici le dernier en date :

Les présidents du Brésil, Lula da Silva, et de l'Argentine, Cristina Kirchner, ont signé lundi à Brasilia un accord en vertu duquel les deux pays pourront réaliser leurs transactions commerciales conjointes en devise nationale et non plus le dollar.

Voilà qui ne devrait pas arranger la santé du billet vert ... alors que l'Argentine et le Brésil concentrent 80% du commerce du Mercosur (Southern Common Market).

"Nous faisons un premier pas vers une future intégration monétaire régionale. Nous en verrons rapidement les premiers résultats avec la chute des coûts", s'est félicité le président Lula.

Mme Kirchner a souligné quant à elle que cet accord qui permettra aux exportateurs et aux importateurs des deux pays de faire les transactions en peso argentin et en real brésilien "n'était pas seulement économique mais était une question fondamentalement culturelle" pour le rapprochement des deux nations.

Selon le ministre argentin des Affaires étrangères, Jorge Taina, l'accord monétaire entrera en vigueur a partir du 3 octobre.

Dans un communiqué, la Banque centrale du Brésil souligne quant à elle que cet accord signifie "l'élimination d'une tierce monnaie dans les transactions directes entre les entreprises" des deux pays. De plus, les entreprises intéressées n'auront plus besoin d'autorisation pour opérer sur le marché des changes.

L'idée n'est pas nouvelle : en septembre 2006 déjà, les ministres de l'Economie des pays de ce bloc économique s'étaient réunis à Rio de Janeiro pour discuter notamment de la possibilité de remplacer le dollar par les monnaies locales dans leurs transactions commerciales.

Les ministres des Finances ou de l'Economie des cinq membres permanents du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay et Venezuela) avaient assisté aux débats ainsi que le ministre de la Bolivie et un représentant du Pérou, deux pays membres associés du bloc régional.

En 2007, les échanges commerciaux entre les deux principaux pays sud-américains se sont élevés à quelque 25 milliards de dollars et devraient atteindre 30 milliards cette année.

Source : AFP

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Un journaliste de la Tribune cherche à rencontrer un spécialiste de la valeur Euro Ressources, peut être pourriez vous les contacter ?