lundi 17 octobre 2011

Retournement et décorrélation entre cours de l'Or et Indices Actions.

Je viens de remarquer à l’instant que pour la première fois depuis le mois d’Août, les indices actions et le cours de l’Or vont en sens contraire.

Indices Actions en baisse, Or en hausse.

 

Alors que pendant le mois de Septembre, la corrélation était totale entre ces deux classes d’actifs, entrainant en conséquence moult commentaires d’analyse naïfs (ou faussement naïfs) proclamant que l’Or n’était pas une valeur refuge.

 

Rappelons qu’historiquement le coefficient de corrélation entre l’Or et les Actions est proche de zéro.

 

Précisons en même temps qu’il n’y  a pas de corrélation inverse non plus (sinon le coefficient tendrait vers -1), c'est-à-dire qu’une baisse des actions ne garantit pas une hausse de l’or.

 

Il semble que les périodes temporaires de corrélation succèdent aux périodes de corrélations inverse (tout aussi temporaires ).

Cela provoque à chaque fois des commentaires qui extrapolent une tendance de court terme pour en faire une tendance de plus long terme et en faire une vérité absolue.

 

Ce qui est sûr néanmoins c’est que l’Or a évolué en sens contraire des actions depuis l’année 2000 environ.

 

Cette phase, même si elle a duré assez longtemps ne garantit pas que cette corrélation inverse durera pour toujours.

 

Il pourra arriver à un moment donné que l’Or se mette à baisser et que les Actions se mettent à monter sur le long terme (comme cela a été le cas entre 1980 et 2000), mais ces deux faits ne seront pas forcément simultanés et je ne pense pas qu’ils vont se produire tout de suite.

 

A court ou moyen terme, je reste haussier sur l’or et baissier sur les actions.

Mais si je devais choisir, je pense que la baisse de l’or interviendra bien avant la hausse des actions.

C’est pourquoi je penche parfois pour les arguments des déflationnistes.

Je pense que la hausse de l’or n’est pas forcément un signe annonciateur de l’hyperinflation, mais plutôt d’une tendance lourde de « deleveraging » et de course à la sécurité (soit en dollars, soit en or, soit en d’autres valeurs refuges dont la valeur n’est pas gonflée par la dette).

 

Et je pense en effet qu’on pourrait avoir une conclusion de la hausse de l’or dans un futur relativement proche  (environ 2 ans par exemple), mais que cette dernière phase peut très bien s’accompagner d’un doublement du cours par rapport au niveau actuel, et d’un accompagnement beaucoup plus ample du mouvement par les investisseurs particuliers (pour l’instant on en est pas encore là).

 

C’est ce qui s’était passé lors de la  dernière hausse de l’or à la fin des années 70 et au cours de l’année 1980.

 

Cette fois-ci la conclusion de ce cycle haussier pourrait passer par l’adoption d’un nouveau système monétaire mondial moins basé sur le dollar, car la politique de Quantitative Easing pratiquée par les Etats-Unis a un rôle trop déstabilisateur sur l’économie mondiale, et ne résoud rien sur le fond.

 

Mais cela ne les empêchera pas d’essayer à nouveau, de façon encore plus massive que les fois précédentes (QE 1 et QE 2).

Le catalyseur pour cette prochaine décision sera la prochaine vague de faillite d’une ou plusieurs entités (états souverains ET banques) .

 

Aucun commentaire: