mercredi 11 mai 2011

Déflation




Editorial

Concernant le dollar : je suis bien d'accord que l'hyper-inflation est théoriquement possible, mais il s'agirait d'un événement politique plus qu'économique. One ne se défait pas de la monnaie de réserve mondiale d'un seul coup, à cause des interdépendances qui se sont créés. (la Chine par exemple ne peut laisser le dollar se dévaluer car cela importe de l'infation chez elle, à travers son dollar-peg).

Par ailleurs le dollar n'est qu'un instrument de mesure (même si il est faussé).

Pour mesurer l'inflation ou la déflation, il faut mesurer des objets tangibles (panier représentatif d'un budget familial, heures de travail, etc...)

Si l'on prend en compte des mesures tangibles, on se rapproche davantage de la réalité.

Par exemple l'historien Fernand Braudel a étudié le prix du blé exprimé en or sur de longues périodes et il a pu observer des cycles d'inflation et de déflation "réels".

Ces cycles peuvent encore s'observer au 20ème et 21ème siècle

A mon avis, on est entré dans un cycle déflationniste depuis le tournant 2006-2007.

On observe que tous les ratios Actions/Or Immobilier/Or Matières Premières/Or sont en baisse depuis ces années là (ou même avant dans le cas du ratio Actions/Or).

Les gonflements de différentes bulles (Actions, Immobilier, dépenses gouvernementales) ne suffisent plus à stimuler la demande. Elles se succèdent, mais pour un résultat nul en définitive.

C'est la fin d'un cycle. Et bientôt les gouvernements finiront par jeter l'éponge et laisser la nature suivre son cours naturel : laisser les états et les banques en difficulté faire faillite par exemple. L'Islande (ainsi que l'Argentine en 2002)ont montré que c'était le seul moyen de repartir à zéro.

L'or s'en tire bien dans cette période car c'est la monnaie par excellence, et la monnaie est ce qui prend le plus de valeur en phase de déflation. On peut d'ailleurs le vérifier durant la période des années 30.

Hausse de l'or (en termes relatifs) ne signifie pas forcément inflation ou même hyper-inflation.

C'est seulement le cas le plus évident et le plus "parlant" pour la majorité des gens (on a souvent en tête l'exemple de Weimar). Mais il faut se méfier des évidences.

En tout cas je trouve intéressant de débattre avec vous de ce sujet car c'est bien le problème le plus essentiel à résoudre pour bien investir aujourd'hui.

Aucun commentaire: