vendredi 30 septembre 2011

Mes Gourous (en matière de Finance)

(un autre type de "Gourou")


Un de mes amis m'a posé cette question récemment : "Quelles sont tes sources d'informations financières favorites ?"

Voici donc quelques-uns de mes "gourous". La plupart sont anglophones car je trouve l'ensemble du contenu plus riche en anglais qu'en français (et surtout plus varié). Ayant vécu plusieurs années en Angleterrre et aux Etats-Unis , j'en ai gardé un certain tropisme (sans être pour autant un adorateur de leur modèle économique).

Notez bien que quand je dis "Gourou" je le dis d'une façon ironique. On ne peut pas progresser en matière d'investissement en suivant aveuglément un Gourou. Il faut aussi créer sa propre méthode d'analyse et rechercher sans cesse de nouvelles sources d'information.

Ceci étant dit, voici quelques un de mes "Gourous" de valeur :


Je crois que j'ai commencé à avoir une approche systématique du marché en lisant "Le Trading Directionnel" de Michael Covel, ainsi que "La Psychologie des Marchés Financiers" de Lars Tvede.
Je me suis mis alors à rechercher une tendance forte sur le long terme et qui était cependant négligée et même dénigrée  par la plupart des analystes  financiers. C'est alors que j'ai commencé à m'intéresser à l'or en 2005-2006
Mais tout d'abord je dois rendre hommage à Bill Bonner d'Agora que j'ai lu régulièrement depuis cette époque. La pertinence de son trade de la décennie annoncé en 2000 ("acheter de l'or, et vendre les actions") n'est plus à démontrer et son style "littéraire" m'a tout de suite beaucoup plu. En outre j'ai été comme lui résident successivement en France aux Etats-Unis et en Argentine, donc ses histoires personnelles m'intéressent souvent. C'était ma lecture quotidienne pendant cette dure période d'apprentissage.

A l'époque (2005-2006) je lisais aussi Jim Willie (Golden Jackass) , qui mène une petite boutique de newsletters et écrit des articles assez virulents depuis assez longtemps. C'est parfois un peu "conspirationiste" mais passionnant. Ce que j'ai trouvé très fort par la suite, c'est que même les accusations qui semblaient les plus outrageantes (ou carrément paranoiaques)  se sont par la suite vérifiées en partie.

J'ai à la même époque découvert Barry Ritholtz de "The Big Picture" ainsi qu'Adam Hamilton de "Zeall" . C'est d'ailleurs une citation du premier par le second qui m'a familiarisé pour la première fois avec le  Gold/Oil ratio.

Barry Ritholtz en particulier a vu l'audience de son Blog croitre énormément depuis quelques années, et il a même écrit un livre "Bailout Nation" sur les méfaits des renflouement et sauvetages  en tous genre aux Etats-Unis (on pourrait en dire autant en Europe). Il a un point de vue assez percutant, mais équilibré puisqu'il n'appartient à aucune chapelle (ni Gold Bugs, ni Déflationniste). C'est l'intérêt de son point de vue.

Quant à Adam Hamilton, j'aime bien son approche statistique, quasi "scientifique" du marché
et  la justesse de ses positions. Il a le mérite d'avoir été haussier sur les métaux précieux dès 2001.

Parallèlement à cela j'ai découvert Reggie Middleton (de Boom Bust Blog) , avec son style inimitable et ses analyses très pointues sur les banques. Ses exploits sont par exemple en 2008 d'avoir analysé et "shorté" Bear Stearns et Lehman Brothers, bien avant que cela fasse les gros titres. Plus récemment il en a fait de même avec les banques françaises... (pas mal pour un blogueur basé à New York)

Un peu plus tard j'ai découvert Tyler Durden (de Zero Hedge) qui est devenu un passage obligé en raison de la fréquence de ses post et de leurs opinions bien tranchées.

Dans une autre catégorie, j'ai été un auditeur assidu du podcast de Financial Sense Newshour depuis plusieurs années (très pratique pendant mon jogging). La variété des invités présente un intérêt non négligeable et le point de vue financier de Jim Puplava est pertinent, même si je ne partage pas toujours ses opinions politiques. Cependant, on apprend parfois des choses chez les gens de sensibilité différente, et de toute façon, seul compte pour moi la justesse des analyses sur le marché.

Parmi les contributeurs de Financial Sense , j'écoute attentivement Franck Barbera qui est spécialisé sur les actions aurifères.

Je devrais aussi citer Michael Shedlock (Mish) et Karl Denninger de Market Ticker, qui ont des analyses que je trouve intéressantes, même si j'émet le même bémol que pour Jim Puplava au niveau politique. Ils s'écartent parfois du strict sujet financier et c'est parfois discutable, mais néanmoins stimulant.

Il y a aussi John Mauldin, qui fournit une analyse régulière assez riche.

Parmi les gestionnaires de fond (dont les analyses sont donc plus rares) , je m'intéresse particulièrement à Hugh Hendry  et Jim Chanos qui sont très baissiers sur la Chine  et dont le point de vue était assez minoritaire (donc intéressant).

Il  y a aussi les déflationnistes notoires comme Albert Edwards et Russell Napier dont les analyses "décoiffent" et sont assez pointues au niveau Macro-économiques.

Parmi les pro- matières premières il y a biensûr Jim Rogers mais aussi Marc Faber, qui sont devenus des habitués des CNBC et Bloomberg, même si leurs avis restent assez éloignés du "mainstream".

Voilà quelques "Gourous" et sources d'information intéressantes.
Il ne s'agit biensûr que d'une sélection car la liste de mes sources est encore beaucoup plus longue que ces quelques noms. Il est d'ailleurs impératif de la renouveller fréquemment pour garder un sens critique et une perspective plus large.

Mais les quelques noms que j'ai cité se distinguent par leur "Track Record" sur le long terme , c'est à dire leur taux de réussite.

Parmi eux il y a des inflationnistes et des déflationnistes, des partisans de l'Or et des "ShortSellers" (qui misent sur la baisse des marchés ou d'un secteur en particulier).  Ils sont donc parfois en contradition les uns avec les autres. En outre ils ne fournissent pas toujours de "timing" dans leurs analyses, mais ils fournissent au moins du matériau pour la réflexion.

L'autre point commun qu'ils partagent est qu'ils sont à contre-courant des 80% d'analystes que l'on voit dans les media financier grand public (chaines de télévions CNBC, Bloomberg ,BFM Business, et journaux financiers).
C'est cela qui est le plus précieux d'après moi, car je suis convaincu depuis longtemps par l'approche contrarienne vis à vis des marchés financiers.

Alex

PS : Parmi les francophones, (catégorie multimédia), mention spéciale pour Olivier Delamarche dont les interviews chez BFM Business me font toujours beaucoup rire. Par ailleurs sur les fondamentaux, il a souvent raison. Pour le timing court terme c'est une autre affaire.

PPS : Toujours en francophone, mention spéciale au site Hardinvestor (Mary et Sandro) qui fait du bon boulot, et qui semble parfois avoir les mêmes sources que moi en ce qui concerne les métaux précieux. (Moins en ce qui concerne la déflation).

Aucun commentaire: